Rédigez et publiez votre contenu technique et vos documents à l'aide de la base de données source commune (CSDB) S1000D.

La norme du secteur pour la documentation dans les domaines de l'aérospatiale et de la défense

Origines de la norme S1000D

S1000D est dérivée des normes de l'aviation civile et était utilisée, à l'origine, par les organismes de défense européens pour garantir la qualité du contenu technique et offrir aux différents organismes et fournisseurs la possibilité de partager des informations. Elle s'étend aujourd'hui aux équipements aéronautiques, terrestres et maritimes et est utilisée pour la documentation relative à l'aviation civile et militaire dans le monde entier. La norme S1000D est gérée par le Technical Publications Specification Maintenance Group (TPSMG), qui compte en son sein des membres de l'AeroSpace and Defense Industries Association of Europe (ASD), de la United States' Aerospace Industries Association (AIA), de l'Air Transport Association (ATA) et des leaders des secteurs de l'industrie et de la défense de la plupart des pays qui utilisent la norme.

Qu'est-ce que la norme S1000D ?

S1000D est un recueil d'informations qui comprend plus de 3 000 pages, une série de schémas XML, des instances XML et d'autres types de documentation. 

Qu'est-ce que la norme S1000D ?La norme utilise le concept de « versions », qui se rapporte à une version précise de la spécification. Ces versions ne s'annulent pas entre elles, ce qui signifie qu'un contrat de documentation technique peut stipuler une disposition provenant d'une version de S1000D qui n'est pas la plus récente, ce qui est souvent le cas.

Utilisation des modules de données

La spécification prescrit l'utilisation d'une base de données source commune (CSDB) pour gérer les modules de données (DM), qui sont des unités distinctes d'informations portant des codes DM uniques permettant d'identifier le composant spécifique auquel le module de données s'applique, ainsi que le type d'informations qu'il contient (p. ex. données sur les câblages ou les pièces illustrées). 

Les livrables de contenu sont organisés en Modules de publication à partir des modules de données. Les modules de publication définissent l'ordre dans lequel les modules de données apparaissent dans un manuel technique. Les modules de données sont réutilisables pour plusieurs types de publications et lorsqu'un module de données est mis à jour, la dernière version est automatiquement utilisée par tous les modules de publication dans lesquels il apparaît.

Une couverture complète

S1000D offre également des mécanismes permettant la planification de la publication, l'échange de contenu, le référencement et la publication. En fait, l'ensemble du processus de production est régulé par la spécification, ce qui assure la cohérence et l'uniformité. 

Les fonctionnalités des publications techniques électroniques interactives (IETP), qui constituent des afficheurs S1000D, sont également définies dans S1000D par une matrice des fonctionnalités. La spécification permet l'utilisation de graphiques intelligents, de modèles 3D et d'autres contenus multimédias.

Où la norme S1000D est-elle utilisée ?

Ces dernières années, la norme S1000D a pris de l'ampleur dans le monde entier, de l'Amérique du Nord à l'Australie. Tant le secteur de l'aviation civile que les organismes de défense nord-américains ont commencé à adopter la norme S1000D et à étendre son utilisation aux systèmes terrestres, maritimes et aériens. S1000D est également utilisée pour les véhicules et équipements terrestres, ainsi que pour les systèmes de bord et autres systèmes maritimes. 

S1000D est aussi utilisée pour produire la documentation relative aux nouveaux avions commerciaux, notamment le Boeing 787 et l'Airbus 350.